ARCACHON

Villes des 4 saisons, Arcachon est une palette de couleurs, d’originalité, de beauté et d’ingéniosité.

 

Arcachon est également une station balnéaire au bord du Bassin d’Arcachon, née de l’air marin, des senteurs de pins, du train et du trait de génie de banquiers du XIXème siècle : les frères Pereire.

La ville d’hiver

Emile et Isaac Pereire connu pour leur réalisation du parc Monceau à Paris et Propriétaire de la Compagnie des Chemins de Fer du Midi sont des hommes d’affaires perspicaces et visionnaires. Enfants du pays, ils savent écouter les personnes qui les entourent. Ainsi, c’est en discutant avec des médecins locaux, qu’ils comprennent le potentiel médical d’Arcachon. L’air saturé en émanations résineuses et balsamiques, est bénéfique pour les malades des bronches et font de cette ville un sanatorium à ciel ouvert. Ils décident donc de prolonger la ligne Bordeaux- La teste jusqu’à Arcachon devenue en 1857, indépendante par décret impérial.

 

Afin de de rentabiliser cette ligne, ils achètent 60 hectares de forêt non loin de la gare et créent ainsi la ville d’hiver.

L’évolution de la ville

Classé à l’inventaire des monuments historiques depuis 1985 ainsi qu’à l’inventaire des sites pittoresques, la ville d’hiver connait une renommée quasi immédiate accueillant ainsi de riches aristocrates souffrants de tuberculose et dont la principale médication est : le « grand air ».

 La ville d’hiver se compose à l’époque de 96 chalets suisses puis se développe pour devenir un ensemble de 300 demeures du XIX ème siècle, toutes aussi insolites que somptueuses et appartenant au mouvement « pittoresque ».

D’inspiration néo-gothique, Mauresque, néo-classique, colonial ou encore chalet suisse. Elles forment malgré leur singularité un quartier unique, incontournable et incomparable dont certains propriétaires entrouvriront leurs portes lors des journées du patrimoine.

 

Le quartier « thérapeutique » sort de terre en quasi un bloc. Les rues de la ville d’hiver sont dessinées et réfléchies dans cet esprit. Les grands axes générateurs de courant d’air sont à éviter se transformant en ruelles étroites et sinueuses.

Très vite, les curistes, les touristes amateurs de « bains de mer » et toutes les têtes couronnées afflux du monde entier.

D’ ailleurs,  c’est en présence de l’empereur Napoléon III, de sa femme l’impératrice Eugénie et du prince impérial, que la ville décide de faire sa promotion.

 

La ville poursuit son expansion. Des hôtels, des villas, des parcs, des monuments et infrastructures voient le jour attirant une clientèle toujours plus riche. Aujourd’hui encore, Arcachon, est une destination très prisée offrant de nombreuses surprises. 

Les chalets suisses

Parmi ces 300 demeures, se trouve les 96 chalets suisses construits pour rappeler aux curistes la destination helvète, plébiscitée à l’époque pour son air pur et ses propriétés sur les maladies respiratoires.

Ainsi, dans le quartier d’hiver, les pins remplacent les sapins et les dunes s’imposent comme les montagnes. Les chalets aux extérieurs soignés sont à l’intérieur d’une simplicité déconcertante.

Certains de ces chalets possèdent des particularités. C’est le cas de la villa « Marie Adèle » dotée d’une cheminée escamotable afin de chauffer convenablement la maison. Grand luxe pour ce début de siècle !

Ou la villa « Marcelle-Marie » qui possède un système de courant d’air naturel censé soulager les tuberculeux.

 

Ces demeures bien que toutes différentes possèdent néanmoins, deux points communs : une toiture à grand débord selon la tradition du chalet ainsi que des Balcons, orientés de manière à pouvoir profiter à toute heure de l’air marin.

 

Les autres villas quant à elles intègrent des éléments architecturaux tels qu’ une façade en brique, oriel (fenêtre arquée), belvédère, tourelle, avant-corps, véranda, balcon, en une asymétrie marquant la mode pittoresque largement développée au XIXe siècle.

 

Pour en savoir davantage, voici la liste des 300 villas d’Arcachon :  http://www.arcachon-nostalgie.com/villas.htm  

Le parc Mauresque

Egalement crée en 1863 et toujours à la demande des frères Pereire, le parc mauresque servait d’écrin au casino Mauresque. C’est un havre de paix en plein cœur de la ville d’hiver. Au XIX ème siècle, ce parc représente 4 hectares de pins et de sable, totalement conçu pour la distraction des malades et des touristes.

 Le parc est cédé en 1879 à la commune d'Arcachon et ce sont les architectes-paysagistes Frusiques et Claveries qui transforment le parc en arboretum. Dessiné dans l'esprit des parcs anglais, il se compose d’une succession d'allées courbes où s’alternent parterres gazonnés, massifs fleuris, arbustes et cascades dans les rochers. Des plantes de toutes espèces sont plantées : palmiers, ginkgo, liquidambar, pins maritimes. Une roseraie est également créée en 1987.

 

A cet ensemble paysager s'ajoutent un petit kiosque du XIXème siècle, un jardin d'enfants, un boulodrome et un théâtre de plein air où se déroulent des animations.

 

En 1913, un funiculaire est construit afin de permettre aux vacanciers de se rendre facilement au casino comme à l’ensemble de la ville d’hiver.

 

Il a été remplacé en 1948 par un ascenseur qui relie la ville d’hiver à la ville d’été en déposant les visiteurs au centre du parc.

Le casino Mauresque

Le casino Mauresque, édifié en 1863, est une réalisation de l'architecte Paul Régnauld. Inspiré de l’Alhambra de Grenade et de la mosquée de Cordoue, il se situe au sommet d'une des dunes de la Ville d'Hiver, offrant une vue imprenable sur la ville d'été et sur le bassin d'Arcachon. En 1974, la casino ferme et le 18 janvier 1977, un incendie détruit le casino. Le seul souvenir qui subsiste est une maquette placée à côté de l’ascenseur.

 

 Aujourd’hui, une pinasse en forme de bateau est érigée à la place de l’ancien casino.

La piste de ski

 Une des particularités de la ville d’hiver est sa piste de ski. Une piste de ski sur aiguilles de pins !

Ouverte en 1938, longue de 250 m et haute de 60 m la piste du Crépins, et longue de 250 mètres, la piste de ski a servi au slalom à la descente et même au saut à ski puisqu’un tremplin en béton y avait été construit.

De 1947 à 1970, chaque année la fédération de ski organisait à Arcachon la dernière compétition de ski de l’année au même titre que les plus grandes stations enneigées.

Ces courses rassemblaient une centaine de concurrents venus de la France entière et le niveau était aussi élevé que dans les autres courses du programme.

En 1963, un remonte-pente de type télé corde sera installé sur le site afin de faciliter la remontée des skieurs. Malheureusement, suite à un accident, la piste sera fermée 7 ans plus tard, suite à un accident.

 

Depuis 2006, l’association « Les Amis de la piste de ski sur aiguilles de pin d’Arcachon » milite pour la réhabilitation de cette piste mais se heurte à un refus de la mairie. Cela n’empêche pas quelques passionnés de se retrouver ponctuellement pour quelques descentes…

La source Sainte Anne des Abatilles

Découverte en 1923 par Louis Lemarié qui recherchait du … pétrole, voilà bientôt un siècle que l’eau minérale naturelle des Abatilles est puisée à 472 mètres de profondeur.  Une profondeur qui lui confère une pureté inégalée et lui permet d’être exploitée et reconnue depuis 1925 par le corps médical pour ses qualités thermales. C’est donc tout naturellement qu’un établissement thermal fut créé à proximité de la forêt de pin le 12 avril 1926.

 

Les qualités de l’eau

La source Sainte Anne des Abatilles fait jaillir l’une des rares eau qui puisse combiner une faible minéralisation et l’affichage d’un taux de nitrates à 0.

 

Ses qualités sont les suivantes :

–   pureté absolue en raison de son point de captage

–   digestibilité en raison de sa faible minéralisation

–   goût agréable

 

L’eau de la source Sainte-Anne convient donc :

–   aux arthritiques, rhumatisants, goutteux, lithiasiques12,

–   aux rénaux, qu’il s’agisse d’une insuffisance ou infection rénale,

– enfin aux hypertendus (abaissement constant de la tension artérielle).

 

Aujourd’hui, la Source des Abatilles appartient aujourd'hui à Perrier-Vittel SA (Groupe Nestlé) et peut être visiter toute l’année.

Au programme : 

 

  • Visite du « petit musée de la Source » où l’on vous racontera la fabuleuse histoire de la Source des Abatilles, de sa découverte à nos jours.
  • Visite de l’usine d’embouteillage pour découvrir les différentes étapes de production.
  • Dégustation directement à la Source où l’eau sort à son émergence à 25°.

Passerelle st paul

A la demande des frêres Pereire, la passerelle est construite en 1862 par les architectes Paul Régnauld et Gustave Eiffel afin de divertir les accompagnants des patients atteint de tuberculose.

Construction métallique d'une longueur de 35 mètres, elle permet d’enjamber un ravin de 15 mètres de profondeur qui relie les dunes de Saintes-Cécile et de Saint-Paul.

 

Au bout de l’escalier le paysage est splendide et propose un point de vue absolument fantastique sur tout le bassin d’Arcachon.

L’observatoire Sainte Cécile

 Construit en 1863 sur la dune sainte Cécile pour surveiller les feux et divertir les aristocrates, l’ observatoire haut de 32 m de hauteur se dresse fièrement et permet de contempler le bassin d'Arcachon et la forêt des Landes.

Véritable prouesse architecturale rénové en 1990, les piliers de cette tour sont constitués de rails de chemins de fer et ses marches sont suspendues par des câbles à la plate-forme qui se trouve à son sommet.

Limitée à 8 personnes, bon nombre n'arrive pas à la plateforme par peur de fragilité de la structure métallique, c'est une erreur, la conception est très solide et a déjà résisté aux vents les plus tempétueux

Après une montée inquiétante (les escaliers balancent provoquant à l’aventurier que vous êtes un condensé d’émotions !). le sommet à environ 74 mètres au-dessus du niveau de la mer offre un panorama à couper le souffle avec une vue à 360 degrés.

La ville d’Arcachon sera à vos pieds. Il sera facile d’observer sur le Bassin, l’Île aux Oiseaux, la Ville d’été, les toits de la place des Marquises, l’église de l’Aiguillon, l’ancien grand hôtel, le Cap Ferret, les cabanes Tchanquées, les villas de la ville d’hiver…

D'accès gratuit et relativement aisé, elle est un atout historique et touristique de la ville d’Arcachon à visiter absolument.

Infos pratiques

Adresses :

Parc Mauresque : 19 allée Stora, 33120 Arcachon

Ascenseur parc Mauresque : Place du 8 mai, 33120 Arcachon

Passerelle Saint Paul : Place Saint Paul, 33120 Arcachon

Observatoire Sainte Cécile : Passage de l'observtoire, 33120 Arcachon

Source des Abatilles : Boulevard de la côte d'argent, 33120 Arcachon 

Piste de Ski sur Aiguilles de pins : 32 avenue de la galaxie, 33120 Arcachon

Les chalets suisses et autres demeures : Elles sont disséminées dans la ville d'hiver.

Horaires

Parc Mauresque : Du 15 juin au 31 août de 7h à 22h.

                                 Septembre de 8h30 à 22h. 

                                 Le reste de l’année : 8h30 à 19h30

 

 

Passerelle Saint Paul : Du 15 juin au 31 août de 7h à 22h.

                                              Septembre de 8h30 à 22h. 

                                           Le reste de l’année : 8h30 à 19h30. 

 

Observatoire Sainte Cécile : Du 15 juin au 31 août de 7h à 22h.

                                                        Septembre de 8h30 à 22h. 

                                                     Le reste de l’année : 8h30 à 19h30. 

 

Source des Abatilles : Visite tous les mardis et jeudis de l'année de 11h00 à 11h30

 

Piste de Ski sur Aiguilles de pins : Toute l'année 24h/24h

Tarifs

Seul la visite de la source des Abatilles est payante puisqu'elle comprend la visite du musée, la visite de l'usine de mise sous embouteillage ainsi qu'une dégustation d'eau qui jaillit toute l'année à 25 degrés.

Tarif : 7€ / personne

Rendez-vous à l'office du tourisme d'Arcachon.

Tel : 05 57 52 97 97

A voir dans les environs

 

Excursion dans le Bassin d'Arcachon

Balade dans le Bassin d'Arcachon avec excursion île aux oiseaux/Cabane tchanquées, côte d'argent, banc d'Arguin...etc

Dune du Pilat

Plus haute dune d'Europe avec ses 110,5 mètres, c'est également la seule à toujours être en mouvement. Classé "Grand site de France", ce géant de sable d'une longueur de 2700 mètres et 500 mètres de larges, se déplace de 1 à 5 mètre par an sous l'influence des vents dominants et des marées.

Courant du Huchet

Découvert en 1911 et site classé en 1932 et réserve naturelle depuis 1981, le courant du huchet est un espace de 618 hectares, unique par la diversité de son biotope et lieu d'exception. Une balade en Barque exceptionnelle !!!

Grottes de Régulus et Matata

Ces grottes sont un belvédère troglodytique unique dans la région.

Disposées sur deux étages, elles forment un réseau de cellules auxquelles on accède par des couloirs et des escaliers. A l'intérieur sont représentés des habitats traditionnels saintongeais, reconstitués pour le grand public et retraçant la vie à la fin du siècle dernier ainsi qu’un petit écomusée où sont présentés des fossiles, mais aussi des aquariums.

Phare de Cordouan

3ème plus grand phare de France, Cordouan est l’un des plus grands chefs d’œuvre du patrimoine maritime Français. Seul phare Français à pouvoir être visiter, c'est une journée inoubliable qui attendra chaque visiteur !!!

A ne manquer sous aucun prétexte ...

QUESTION :  Avez vous déjà pensé en lisant votre article " Je n'ai pas besoin des services de Sandrine, mais il faut reconnaître que ses articles sont vraiment intéressant. J aimerais bien l'encourager ou la remercier!"

 

Eh bien, il existerait un moyen qui représenterait peu pour vous, mais qui ferait TOUTE LA DIFFERENCE pour moi !
Ecrire un guide ou un article entraîne une consommation effréné de café (vraiment!). Vous pourriez avoir un impact important dans ma vie en contribuant à ma consommation de caféine 
!

 

Cliquez sur le bouton ci-dessous et offrez moi un petit café ( 1.60 €), un café crème (3.20 €), un cappuccino (5,00 €)...un café gourmand (10€)                                                                                                   Merci !



TRANSLATE THIS WEBSITE



CETTE PAGE VOUS A PLU ?

Dîtes le nous...

Commentaires: 11
  • #11

    Priscille (vendredi, 20 juillet 2018 17:06)

    Hello sympa cet article pour une nouvelle façon de faire une omelette

  • #10

    vigneron (samedi, 14 juillet 2018 01:06)

    Un merveilleux coin, a visiter pour les vacances en sauvegardant les dunes !!

  • #9

    Priscille (vendredi, 13 juillet 2018 22:20)

    chouette découverte cet article

  • #8

    Francine Ballenghien (vendredi, 22 juin 2018 17:48)

    Très bien écrit, je connais très bien la forêt de Paimponou Broceliande, mais n’y suis jamais allée, après cette lecture, très envie d’y aller

  • #7

    Bfranfcine Ballenghien aFrancine B (vendredi, 22 juin 2018 17:45)

    O

  • #6

    BarbierBarbier PierretteBarbier Pierrette (mardi, 05 juin 2018 18:29)

    Je n'étais pa si loin de Pont Aven quand je suis allée à Bénodet
    Mais sans voiture je n'ai pu m'y rendre. J'adore la Bretagne et je suis toujours avide d'en connaitre d'avantage. Ces images me donnent toujours envie d'en connaitre d'avantage. Merci à vous de me faire découvrir de nouveaux horizons.

  • #5

    Le Marec (mardi, 05 juin 2018 16:35)

    B

  • #4

    Francine Arnott (jeudi, 22 février 2018 17:57)

    Translate

  • #3

    Priscille (mardi, 12 décembre 2017 00:43)

    Hello , oui le beurre avec le disque a emulsifier ca marche pas mal !! et qu'est ce que c'est bon, !! juste avant le beurre on a une mousse de beurre c'est trop bon aussi

  • #2

    Laurine (mardi, 28 novembre 2017 10:26)

    Les articles sont vraiment complet et très bien écrit. Je n'ai pas eu besoin de prendre la visité guidée qui aurait été bien compliquée avec mon fils en bas âge. C'est génial!!! Continuez, je vous adore...

  • #1

    capsek (jeudi, 23 novembre 2017 20:52)

    super


               Vous souhaitez recevoir les articles                                              Vous avez une question ?                                                 Besoin d'un renseignement ?
            N'hésitez pas, je vous répondrais toujours avec plaisir!

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.


CLIQUEZ SUR

J'AIME


 

        Suivez moi sur : INSTAGRAM